URBANISME, LA RELÈVE

2 juin 2015 Par Charlotte Fauve
URBANISME, LA RELÈVE
© Cyrille Jacques-Boris Bouchet Architectes

Qu’ils agissent en milieu urbain, périurbain ou rural, les lauréats 2014 du Palmarès des jeunes urbanistes s’écartent des villes. Une échappée belle, loin des pratiques traditionnelles.


Ils ont moins de 40 ans et renouvellent la fabrique de la ville : depuis 2005, le Palmarès des jeunes urbanistes encourage les nouveaux talents. En 2014, ses huit lauréats prennent leurs quartiers en marge des agglomérations, dans « ces territoires hybrides, où le très urbain se mêle au rural, et qui sont en train de prendre une importance considérable dans la vie des citadins », explique François Bertrand, président du jury. Deuxième constatation : dans leur pratique, les processus participatifs sont désormais courants, pour des espaces façonnés pour et avec les habitants. Ces jeunes professionnels qui s’ouvrent à l’usager et s’excentrent font donc leurs classes hors les villes. Le duo Pierre et Rémi Janin, de l’agence Fabriques, dans la Loire, questionne ainsi la place de l’agriculture dans une société urbanisée. En Auvergne, Boris Bouchet introduit lui des constructions à l’architecture contemporaine dans un contexte campagnard. Le jeune architecte explique : « Pour des ateliers débutants, il est souvent plus simple d’accéder à ces commandes délaissées par les urbanistes classiques. Traditionnellement abandonnées aux maîtres d’œuvre et aux bureaux d’études, les extensions des métropoles régionales se révèlent donc intéressantes, à condition de savoir en apprivoiser les contraintes budgétaires ! » Un raisonnement à l’économie, mais riche d’inventivité.